Les 10 conseils pour vendre votre bien rapidement.

1 – Faites réaliser les diagnostics obligatoires.

Aujourd’hui, les diagnostics sont valables plus de 3 ans pour certains et 15 ans pour d’autres. Ils sont obligatoires à la signature de l’avant contrat.

2 – Désencombrez et rangez.

Une première étape pour commencer votre préparation psychologique.

Une présentation optimale pour les futurs acquéreurs.

3 – Faites les travaux de finition.

Indispensable. Vous ne voyez plus les petits défauts et ils ne verront que ça lorsqu’ils feront une offre d’achat.

4 – Faites estimer votre bien au juste prix par 2 professionnels.

Demandez des preuves et méfiez vous des estimations « au doigt mouillé » ou « au sens du vent ». Un professionnel justifie toujours ses propos et ne se contente pas de sa réputation.

5 – Choisissez un professionnel qui vous donne envie de travailler avec.

Aujourd’hui, vous avez le choix pour vous faire accompagner : agence ou mandataire. Choisissez en un!

Pour rappel, les acquéreurs ne se multiplient pas en fonction du nombre de mandat que vous signez. Si votre acheteur est sur le marché, il verra votre annonce. S’ils la voient plusieurs fois et pas au même prix, il ira vers le moins cher donc chez un seul professionnel.

6 – Vérifiez la visibilité de votre bien

Demandez quels sont les supports de publications et surtout combien de temps votre annonce sera publiée.

7 – Contrôlez la qualité des photos.

Indispensable. Le but est de susciter l’intérêt.

8 – Contrôlez le texte d’annonce.

A vérifier avant toutes publications et mettez en avant la particularité de votre bien.

C’est le métier du professionnel, faites lui confiance.

9 – Demandez un profil acquéreur avant chaque visite et leur nom.

Et oui, vous avez un droit de regard sur les visiteurs. Si vous souhaitez des visites ciblées, demandez l’excellence. Sinon, vous aurez les promeneurs du dimanche.

10 -Exigez des points hebdomadaires et des compte-rendus de visites et un bilan mensuel en face à face pour le suivi des actions commerciales.

C’est mon premier patron qui m’a inculqué cette devise : « Qui ne rend pas compte, ne se rend pas compte » François GRIMAUD.

Et avant de signer un compromis, exigez la vérification du financement de vos acheteurs par un tiers.

C’est la clef du succès de votre projet.

%d blogueurs aiment cette page :