logo

Inscription à la lettre d'information

Quelles sont les principales étapes pour acheter un bien ?

Dans un premier temps, il est impératif de construire votre plan de financement, sans lequel aucun projet immobilier ne peut exister.

Ensuite, il faut définir vos critères d’achat. À ce stade du projet, vous entourer de professionnels de l’immobilier est un réel gage de sécurité.

Je vous recommande dans un troisième temps de créer des alertes sur les sites d’annonces.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à vous fier à votre instinct et à votre ressenti…

Comment définir ses propres critères d'achat ?

Au-delà des critères basiques (m2, chambres etc.), il est important de penser votre futur bien en matière de mode de vie et de projet.

Pour cela, faites une liste et définissez votre environnement idéal. De la même façon, si vous avez des enfants, prenez en compte vos attentes en termes d’équipements scolaires, périscolaires et extrascolaires.

Aussi, si vous souhaitez un espace extérieur (jardin, terrasse…), demandez-vous ce que vous souhaitez y faire. Jardiner ? Se reposer ? Élever des poules ? S’amuser ?

Et n’oubliez pas non plus les éléments de confort. Tout-à-l’égout, chauffage, vitrage : quelles sont vos impératifs ou vos exigences ?

Enfin, tâchez de déterminer l’ambiance de votre maison : très lumineuse et ouverte sur la campagne ou plutôt cocooning avec une lumière plus diffuse ?

Acheter et vendre en parallèle, mes conseils pour s'en sortir sans faillir !

Je vous conseille sur la bonne stratégie à adopter.

Découvrez mes fiches-pratiques ici !

5 questions à se poser avant d'acheter !

Pour moi, voici les cinq points auxquels il faut réfléchir avant d’acheter.

Est-ce qu’être propriétaire me convient réellement ?

Quel est mon budget, et est-il suffisant pour rentabiliser l’opération sur huit ans (le temps moyen passé dans un bien acheté) ?

Mes situations personnelle et professionnelle sont-elles suffisamment stables pour l’envisager ?

Quel secteur vais-je privilégier dans mes recherches ?

Mon projet est-il suffisamment sécurisé (ai-je les bons interlocuteurs sous la main) en cas d’échec ?

Comment sélectionner son partenaire immobilier pour vendre rapidement.

Pour tout projet immobilier, il est essentiel de travailler avec des professionnels afin de sécuriser votre vente.

Pour cela, prenez le temps de choisir votre agent immobilier, ainsi que votre conseiller immobilier.

Demandez-leur comment ils travaillent, quelle est leur stratégie, leurs outils… Il faut que la confiance soit au rendez-vous !

Mandat simple ou exclusivité : les différences à prendre en compte.

Je vais m’attacher à évincer les idées reçues…

Dans les deux cas, chaque accompagnement donne lieu à un contrat, de la même durée (15 mois au total).

Les étapes de ce contrat sont identiques : les quatorze premiers jours, vous avez la possibilité de vous rétracter, comme cela est dicté par le code de la consommation.

Ensuite, pendant deux mois et demi, vous serez confronté à ce qu’on appelle une période irrévocable, donc, plus d’annulation possible…

En général, car chez SAFTI nous proposons le contrat satisfaction : vous êtes libre de rompre votre contrat si votre conseiller n’a pas mis en œuvre les moyens nécessaires pour vendre votre bien (attention, pas juste parce que vous ne voulez plus le voir ! 🙂 ).

Donc, pas de réelle différence d’un point de vue contractuel.

En revanche, un contrat d’exclusivité est TOUJOURS un avantage pour les vendeurs (mais pour discuter de cela, je vous laisse me téléphoner!).

Home-staging : quand et comment y avoir recours.

Pour répondre à cette interrogation, rien de plus simple, il suffit de répondre à cette simple question : quelle est ma cible ?

Vous voulez vendre à un jeune couple et votre maison est vieillotte ?

Vous souhaitez vendre votre maison de campagne ?

Dans ces deux cas, la décision est clairement dictée par le profil de vos acheteurs : les premiers souhaiteront un intérieur moderne et une cuisine contemporaine, tandis que les seconds voudront plutôt faire des travaux à leur goût…

Mon bien ne se vend pas, je fais quoi ?

Si votre bien ne se vend pas, c’est qu’il y a une raison !

Je vous conseille de prendre de la hauteur et de revoir votre stratégie de communication, voire votre prix.

Aussi, il va falloir vous entourer des bonnes personnes.

Rencontrez des agents immobiliers et des conseillers pour confier votre dossier à des mains expertes.

Ensemble, vous allez analyser la situation et mettre en place un plan d’action stratégique et commercial efficace pour redorer le blason de votre bien (parfois, à vouloir vendre seul, on fait des bêtises sans le savoir !) .

Financer votre projet immobilier, les pistes à envisager.

Deux pistes possibles.

La première, c’est de prendre rendez-vous avec votre banquier habituel, qui vous proposera sûrement son meilleur produit.

La seconde, c’est de rencontrer un courtier, qui étudiera votre profil et vous orientera sur la banque et le produit qui vous correspond le mieux à cet instant précis.

Vous pouvez d’ailleurs contacter Manon Trépier, courtière CAFPI au 06 17 53 10 98.

Pourquoi préparer votre financement est LE point de départ de votre projet !

Je ne le répète jamais assez : pas de plan, pas de projet !

Il faut connaitre votre capacité d’emprunt et la durée de remboursement AVANT de commencer à chercher votre bien.

Choisir entre banque et courtage.

Votre banquier vous guide vers un de ses produits, et le courtier, LE meilleur produit du marché à un instant T.

Les prêts-relais ont évolué, n'ayez plus peur d'eux !

Depuis deux ans, les prêts-relais ont beaucoup évolué et permettre d’acheter et de revendre sans prendre de risques et ce, à des taux tout à fait raisonnables.

Désormais encadrés par l’État, les prêts-relais ne sont plus indécents et constituent une vraie solution pour ceux qui souhaitent vendre et acheter en parallèle.

Comment protéger ma transaction ?

Protéger votre transaction, c’est toucher votre cible sans prendre de risques.

Pour cela, soignez votre annonce et confiez vos photos à un professionnel.

Faites appel à un professionnel de l’immobilier qui connait son métier (rencontrez-le avant !), pour encadrer chaque étape de votre projet.

Ne signez jamais un compromis sur un coin de table, adressez-vous à des pros dans tous les domaines : banque, immobilier, notaire etc., car ils sont les garants de la confidentialité de votre transaction et de l’après-vente (qu’on a tendance à oublier!).